Quels gestes sont à adopter en cas d’accident domestique ?

Quels gestes sont à adopter en cas d’accident domestique ?

Rester chez nous pendant une longue période nous amène à nous trouver de nouveaux passe-temps : le jardinage, la cuisine, le bricolage… et ces activités doivent être exercées avec précaution. L’augmentation du nombre d’accidents domestiques graves depuis le début du confinement n’est effectivement pas anodine : on en compte 20% de plus chez les enfants et 25% de plus chez les 45 ans et plus. *

Les accidents domestiques sont la troisième cause de mortalité en France, après les cancers et les maladies cardiovasculaires. On en recense habituellement plus de 20 000 par an et c’est plus que ceux des accidents de la route. *

Les enfants rencontrent des accidents de type : intoxication aux produits chimiques, brûlures, chutes… et les adultes se blessent généralement à cause d’activités liés à l’entretien de la maison. On parle du jardinage parmi les accidents les plus importants, d’utilisation de nouveaux matériaux dont ils ne maitrisent pas forcément l’usage…

Tout cela mène à un besoin urgent : savoir réagir face à ces situations de la vie courante. 

Alors voici le top 5 des accidents domestiques et comment y remédier :  

  • Chutes
  • Brûlures
  • Ingestion d’un produit chimique
  • Étouffement
  • Plaies

1. En cas de chute d’une personne

Tout d’abord : vérifiez l’environnement pour ne pas vous mettre également en danger. Ensuite vérifiez que la personne est consciente et si elle ne réagit pas, est-ce qu’elle respire ?

Si elle respire normalement mais ne réagit pas, appelez le SAMU (15) pour une aide médicale. Ne raccrochez jamais avant que les services ne vous l’aient demandé car ils pourraient vous donner des instructions.

En attendant l’arrivée des secours, placez la victime sur le côté (Position Latérale de Sécurité), maintenez lui les voies aériennes libres en lui ouvrant la bouche et contrôler sa respiration en plaçant une main sur son ventre.

Si la victime est consciente :

Rassurez-la, ne la déplacez pas et essayez de découvrir comment l’accident s’est produit. Ne la pressez pas si elle ne répond pas immédiatement ou se sent désorientée.

Vérifiez qu’il n’y a pas de saignement abondant. Si vous en constatez un , appliquez une pression ferme si possible en vous protégeant les mains.

Si la chute ne semble pas être une urgence, n’appelez pas les secours mais surveillez de près la victime pendant les 24 heures qui suivent. Afin de vous assurer qu’aucun signe ou symptôme de blessure ne se développe. Si vous avez des questions n’hésitez pas à faire appel à une aide médicale (15 : SAMU) surtout s’il y a eu une chute à la tête. Ce qui pourrait avoir comme conséquence une commotion cérébrale.

2. En cas de brûlure

1ère étape : Ayez le réflexe de mettre immédiatement la brûlure sous l’eau froide jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Passer la brûlure sous l’eau permet d’éviter que la brûlure ne s’étende, de nettoyer et de se soulager.

2ème étape : Il faudra protéger la brûlure si possible avec un pansement.

Si vous remarquez que la brûlure est grave ou qu’elle s’infecte il faut appeler un médecin ou les secours (15 le SAMU, 18 les pompiers).

3ème étape : Dans les 2-3 jours qui suivent, il vous faudra vérifier que la brûlure ne rougit pas, qu’elle ne devient pas chaude et qu’elle n’est pas douloureuse car elle peut être le signe d’une infection. Vous devrez consulter un médecin si c’est le cas.

3. En cas d’ingestion de produits chimiques

Suivez les étapes suivantes :

  1. Repérez la nature du produit toxique (quel produit a été ingéré ?)
  2. Essayez de savoir quand le produit a été ingéré et en quelle quantité ?
  3. Si la victime a des difficultés respiratoires, faites-la s’asseoir ou se mettre dans la position où elle se sent le mieux.
  4. Contactez le service d’urgence : 15 SAMU, 18 les pompiers.
  5. Transmettez les informations collectées et suivez leurs conseils
  6. Ne donnez surtout pas à boire 
  7. Ne faites pas vomir la victime car en remontant les produits toxiques brûleraient une deuxième fois les parois de la bouche et de l’œsophage.
  8. Si la victime perd connaissance mais qu’elle respire, positionnez-la en PLS et surveillez-la en attendant les secours.
  9. Si elle ne respire plus, débutez une réanimation cardio-pulmonaire.

4. En cas d’étouffement

Si la victime est capable de parler : Encouragez la victime à tousser et éventuellement à retirer toute obstruction de sa bouche.

Si ça ne marche pas donnez-lui 5 claques dans le dos. Puis vérifiez après chaque claque si l’obstruction a disparu ou s’il reste quelque chose dans la bouche.

Si la victime n’est pas capable de parler, de respirer : Donner 5 claques dans le dos entre les 2 omoplates, si elles ne suffisent pas effectuez 5 compressions abdominales (méthode de Heimlich). Enfin si ce n’est toujours pas assez  : alternez 5 claques dans le dos et 5 compressions abdominales jusqu’à amélioration ou aggravation.

Si la victime perd connaissance, posez-là doucement au sol et alertez les secours (SAMU 15 ou pompiers 18) et entreprenez une réanimation cardio-pulmonaire en commençant par effectuer des compressions thoraciques. Poursuivez la réanimation jusqu’à ce que les secours arrivent.

5. En cas de plaie

Si vous soignez quelqu’un d’autre, essayez toujours de mettre des gants de protection avant de donner les premiers soins ou lavez vous bien les mains à l’eau et au savon.

Ensuite vous devrez suivre ces 3 étapes :

  • Nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon afin d’éliminer les germes et les corps étrangers à l’origine de la blessure.
  • Désinfecter avec un antiseptique sans alcool en utilisant des compresses stériles.
  • Protéger la plaie grâce à un pansement.

Si vous remarquez que la plaie est profonde, étendue il faudra immédiatement contacter les services d’urgence ou un médecin.

Surveillez la plaie afin de vous assurer qu’il n’y ait pas d’infection :

  • Gonflement de la zone touchée
  • Formation de pus dans la zone touchée
  • Sentiment de malaise général
  • Une température élevée (fièvre) de 38°C ou plus

ATTENTION : Tous ces conseils sont donnés à titre indicatif mais ne remplacent pas une formation aux premiers secours. Les gestes à connaitre en cas d’urgence médicale sont complexes et doivent être procurés avec soin et maitrise.  

Vous aimeriez vous former aux premiers secours ?

Contactez nous !

             

                                      

*(https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/confinement-les-accidents-domestiques-graves-en-hausse-7800685326)

* https://www.mapa-assurances.fr/Actualites/Prevention-particulier/3e-cause-de-mortalite-Les-accidents-domestiques

Partager cet article sur

Ces articles pourraient vous intéresser

Quels gestes sont à adopter en cas d’accident domestique ?
Secourisme
Quels gestes sont à adopter en cas d’accident domestique ?

Rester chez nous pendant une longue période nous amène à nous trouver de nouveaux passe-temps : le jardinage, la cuisine, le bricolage… et ces activités doivent être exercées avec précaution. L’augmentation du nombre d’accidents domestiques graves depuis le début du confinement n’est effectivement pas anodine : on en compte 20% de plus chez les enfants et 25% de plus chez les 45 ans et plus.... Lire la suite

8 raisons de dispenser une formation de premiers secours à ses employés :
Secourisme
8 raisons de dispenser une formation de premiers secours à ses employés :

Votre équipe est-elle prête à réagir face à un collègue blessé ? Saurait-elle garder son calme et agir rapidement en cas d’accident ? Ou bien sera-t-elle en proie à la panique car elle n’a jamais eu à faire à ce type de cas ? ... Lire la suite

Pourquoi est-il essentiel de connaitre les gestes qui sauvent ?
Secourisme
Pourquoi est-il essentiel de connaitre les gestes qui sauvent ?

Il vous est peut-être déjà arrivé de vous retrouver dans une situation complexe : une personne faisant un arrêt cardiaque sous vos yeux, étant victime d’un malaise ou d’un étouffement… et vous ne saviez pas forcément comment réagir.... Lire la suite