Faire face au feu en entreprise

Faire face au feu en entreprise

En un an, ce sont plus de 15 000 incendies qui ont été déclenchés en France sur des locaux d’entreprise ou sur des ERP. Il est important de noter qu’un certain nombre de ces foyers d’incendie auraient pu être évités en respectant quelques règles de sécurité simples.

En vérifiant régulièrement son matériel électrique, en sensibilisant les collaborateurs sur l’importance de respecter quelques règles de bon sens, en formant des salariés pour qu’ils puissent intervenir efficacement en cas de danger, en mandatant au sein de l’entreprise un agent sécurité incendie, l’employeur peut mettre en place tous les moyens nécessaires pour éviter le drame.

Rappelons que ces obligations de lutte contre l’incendie relèvent du devoir de l’employeur : le Code du Travail stipule que ce dernier a pour obligation de prendre en charge toutes les mesures nécessaires pour combattre rapidement et efficacement les commencements d’incendie.

Voici tout ce que vous devez savoir sur les incendies en entreprise, les façons de les éviter et les réactions à avoir en cas de danger.

Les causes des feux en entreprise

La défaillance électrique

Un quart des incendies sont dus à une cause électrique dans les petites entreprises. Cela est dû principalement aux défauts de sécurité dans des installations électriques qui ne sont pas conformes aux normes. Ainsi, il n’est pas rare qu’une défaillance électrique provoque un court-circuit qui génère parfois un incendie.

Les défaillances électriques peuvent avoir des causes diverses :

Des prises électriques défaillantes 

Les cordons effilochés des prises électriques, notamment, sont l’une des principales causes des incendies en entreprise. Il convient donc de leur attacher une vigilance particulière. Les entreprises doivent donc surveiller les installations électriques et veiller à leur bon état, ainsi qu’à une bonne sécurité des endroits où l’on manipule de l’énergie.

Les luminaires sont également des causes d’incendies en entreprise

Un mauvais entretien ou une maintenance imparfaite de vos appareils d’éclairage peuvent provoquer un incendie. Attention à vérifier que vos ampoules sont correctement vissées, et qu’elles ne sont pas à proximité de matières combustibles (tapis, stock de vêtements …)

Le matériel de chauffage

Le chauffage d’appoint, notamment, représente un véritable danger lorsqu’il est mal utilisé, et qu’il est placé à proximité d’une matière inflammable. Il est fondamental, lorsque l’on utilise ce type de chauffage, de respecter quelques précautions basiques : disposer les matières inflammables à plus d’un mètre de toutes les sources de chaleur, et éviter autant que possible de recourir au chauffage d’appoint.

L’usage de matières chimiques

Les causes du feu en entreprise sont souvent liées au stockage et au transport de matières inflammables comme le gaz, les pétrole, l’alcool, les produits chimiques, les acides…Le feu est aussi souvent provoqué par l’ignition d’une étincelle lors de branchements d’appareils électriques ou de la mécanique.

La négligence humaine

Mégots mal éteints jetés à la poubelle, allumette allumée dans un cendrier … ces causes d’incendies sont malheureusement trop nombreuses et peuvent être évitées de façon simple en formant les salariés au respect de règles de bon sens.

Comment éviter un incendie en entreprise ?

En vertu de l’article  L. 4121-1 du Code du travail , l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ».

Plus précisément, l’employeur a l’obligation de prendre les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l’intérêt du sauvetage des personnes « .

A ce titre, il lui appartient de doter par exemple l’entreprise de détecteurs de fumée et d’extincteurs ; l’employeur doit également prendre en charge la formation de ses salariés.

Quelques précautions peuvent être mises en place relativement facilement pour éviter un feu en entreprise. En suivant ces quelques indications, il est parfaitement possible d’éviter des situations dangereuses, voire dramatiques, et de protéger vos salariés des risques de feu en entreprise.

Mettez en place un système de détection de fumée

La première précaution à prendre en cas d’incendie, c’est bien évidemment la mise en place d’un système de détection de fumée et de prévention. Ces petits appareils capteurs, très peu encombrants et simples à installer, permettent de détecter la présence d’une fumée et d’une chaleur qui peuvent être révélateurs d’incendie.

Certains détecteurs permettent d’alerter les pompiers et le personnel en cas d’accident.

Prenez soin de votre matériel électrique

Vos prises doivent toutes être protégées et fixées au sol, les cordons ne doivent pas être effilochés et doivent et ne doivent surtout pas se chevaucher.

Evitez les surcharges de matériel électrique

En branchant trop de matériel électrique à la même prise, vous exposez votre personnel aux incendies. Attention aux multiprises, qui doivent être utilisées à bon escient. En entreprise, les sources de combustion les plus répandues sont : les radiateurs, les cigarettes allumées, les machines à café, les bouilloires, les prises, et les chaudière à gaz.

Faites réaliser des contrôles périodiques

En délégant spécialiste qualifié pour contrôler vos installations, vous éviterez notamment les courts-circuits, l’une des causes les plus fréquentes d’incendies en entreprise. Sachez que les installations électriques sont régies par le RGIE, le règlement général sur les installations électriques. Ce règlement impose que les installations soient contrôlées au moins une fois par an par un professionnel, doté des prestations nécessaires. Ce professionnel établira un diagnostique que les entreprises devront mettre en œuvre pour éviter les incendies.

Vérifiez que votre matériel est conforme à la norme :

La NF C 15-100 impose aux entreprises de respecter certaines règles pour sécuriser leurs locaux et éviter les incendies. Il vous appartient de les connaître et de les mettre en application. En vertu de cette norme, par exemple, les entreprises sont tenues de justifier la présence de différents équipements :

  • un compteur électrique.
  • des disjoncteurs différentiels
  • un tableau électrique connecté à tout le réseau électrique
  • un disjoncteur général

Pour éviter les risques d’incendies, attention aux sources de chaleur : il faut savoir que le feu nait de la conjonction de trois éléments : un combustible, un comburant (la substance chimique qui va permettre au feu de démarrer), et de l’énergie d’activation. En protégeant ou supprimant l’un de ces trois éléments, vous évitez la grande majorité des risques d’incendie. C’est ce que l’on appelle le triangle du feu.

Comment préparer les salariés à affronter un incendie ?

En plus de ces précautions destinées à éviter un feu en entreprise, l’employeur doit préparer ses salariés à gérer au mieux la situation si un incendie survient.

Le Code du travail impose certains impératifs :

  • Au sein des entreprises de plus de cinquante salariés, et dans les structures « à risque » (où le contact avec les matières inflammables est fréquent), l’employeur doit afficher des consignes claires à respecter en cas d’incendie, auxquelles tous les salariés doivent avoir accès. Cette obligation est stipulée dans l’Article R4227-37 du Code du Travail. Les consignes doivent indiquer de façon précise qui sont les personnes mandatées pour organiser l’évacuation des salariés et du public le cas échéant, quel est le matériel d’extinction entreposé dans le local, et quelles sont les personnes habilitées à utiliser ce matériel. Les consignes doivent également préciser les moyens d’alerte en cas d’incendie et les coordonnées des services de secours. Les consignes précisent également que tous les salariés ont le devoir de donner l’alerte et de mettre en œuvre les premières mesures pour lutter contre l’incendie.
  • En vertu de l’article R 4227-29 du Code du Travail, l’employeur doit posséder des extincteurs de six litres d’eau par surface de plancher de 200 m2 et par niveau.
  • Les entreprises doivent obligatoirement être équipées d’une alarme en vertu de l’article R4227-34.
  • Il est fortement recommandé que les salariés bénéficient d’une formation incendie. Dans ce cas, il appartient à l’employeur de prendre en charge le coût de la formation. N’importe quel salarié peut être formé et prendre le statut d’EPI (équipier de première intervention), quel que soit son âge, son poste et son ancienneté dans le Groupe.

Quels sont les salariés concernés par la formation incendie ?

Quelle que soit l’activité de l’entreprise, l’ensemble du personnel doit être formé à :

  • donner l’alerte ;
  • utiliser les moyens de premier secours afin de pouvoir faire face à un début d’incendie, notamment manipulation des extincteurs ;
  • exécuter les différentes manœuvres nécessaires : mise en sécurité du poste de travail, évacuation totale ou différée si nécessaire…


En complément de ces mesures minimales et compte tenu de l’organisation des mesures de prévention de l’incendie mises en place par l’employeur dans certaines entreprises présentant des risques plus importants d’incendie, certains salariés seront spécifiquement formés à :

  • mettre en œuvre des équipements  complexes de lutte contre incendie : les équipiers de première et seconde intervention (EPI et ESI) ;
  • mettre en sécurité certaines installations (coupures des énergies, stockage de gaz…) : les équipiers d’intervention technique (EIT) ;
  • encadrer l’évacuation ou mettre en sécurité les travailleurs et tous les occupants : les équipiers d’évacuation (guide file, serre file….).


Sans les mentionner explicitement, le Code du travail fait référence à des travailleurs « spécialement désignés » par l’employeur. Ces dénominations techniques figurent dans les référentiels de bonnes pratiques de sécurité incendie qui détaillent les missions de ces équipes d’intervention.  

Source : INRS

Que faire en cas d’incendie en entreprise ?

Les exercices d’évacuation doivent être faits tous les six mois. Cela permet aux salariés de connaître les caractéristiques du signal sonore et de savoir quel comportement adopter en cas de feu en entreprise.

Les salariés volontaires peuvent être formés pour être équipiers d’évaluation : ils devront guider les autres salariés et leur indiquer la marche à suivre.

Pulsart propose une formation adaptée pour devenir équipier d’évacuation. Cette formation de trois heures, composée de 60% de cas pratiques et de 40% de notions théoriques, permet d’apprendre aux salariés à gérer dans le calme l’évacuation de leurs collègues, à reconnaître et identifier des itinéraires d’évacuation, à parfaitement maîtriser les consignes de sécurité et les procédures à suivre.

Dans certains cas, il est même possible pour la société d’envisager des scénarios plus complexes, en intégrant par exemple des victimes …

Les réactions et les éventuelles observations des salariés dans le cadre de cette simulation doivent être regroupés dans un registre qui sera tenu à la disposition de l’inspection du travail.

Voici quelques consignes à retenir en cas de simulation de départ de feu :

  • Donner l’alarme
  • Evacuer dans le calme en suivant les sorties de secours
  • Utiliser les escaliers et non les ascenseurs
  • Rejoindre le point de rassemblement qui doit être connu de tous les salariés
  • Effectuer le recensement des salariés
  • Attendre l’accord de la personne responsable de l’exercice pour retourner dans les locaux

Gardez en tête certaines consignes importantes en cas d’incendie dans votre entreprise :

  • Toujours garder son calme
  • Se baisser en cas de fumée, l’air frais est près du sol
  • Rassurer les personnes angoissées si vous vous en sentez capable
  • Ne pas courir, vous risquez de prendre des risques inutiles

Faire appel à un agent de sécurité incendie en entreprise

Pour réagir contre les incendies, des agents de sécurité incendie en entreprise titulaires de la formation SSIAP 1 peuvent vous accompagner efficacement.

Chez Pulsart, nous formons les futurs agents de sécurité SSIAP pour qu’ils soient opérationnels en entreprise de façon réactive et efficace.

Nos formations durent 74 heures et rassemblent au maximum 12 participants.

Les agents de sécurité incendie ont pour principale fonction de prévenir et d’éteindre les incendies dans les entreprises situées dans les immeubles de grande hauteur, dans les établissements recevant du public (hôtels, restaurants, théâtres, salles de spectacle, hôpitaux…) et dans les sites industriels.

Actions de bienveillance

  • Accueillir les premiers secours, puis de la commission de sécurité
  • Organiser l’évacuation des occupants de l’immeuble dans les plus brefs délais,
  • Mettre en place des actions de prévention, sensibiliser le personnel aux risques incendie et former les collaborateurs le cas échéant
  • Vérifier le bon état du matériel de lutte contre l’incendie et contrôler les installations
  • Veiller à la sécurité de chacun
  • Tenir le registre de sécurité à jour

Actions d’intervention

  • Lutter contre l’incendie avec tous les moyens à sa disposition
  • Organiser l’évacuation
  • Prévenir les secours.

Les agents de sécurité incendie en entreprise sont rémunérés directement par l’entreprise ou par une agence externe.

Ils sont habilités à accompagner les salariés dans de bonnes conditions en cas d’événement grave.

Conclusion : En suivant quelques précautions simples, vous pouvez éviter des incendies dont les conséquences peuvent être dramatiques. Découvrez nos formations sur ce sujet !

Partager cet article sur

Ces articles pourraient vous intéresser

Conseil en prévention incendie et accessibilité, c’est quoi ? Et pourquoi y faire appel ?
Sécurité incendie
Conseil en prévention incendie et accessibilité, c’est quoi ? Et pourquoi y faire appel ?

La prévention incendie et la mise en accessibilité doivent respecter des normes précises. Pour s’assurer du respect de ces normes complexes et exigeantes, le recours à un préventionniste, spécialisé dans mission de Conseil en prévention incendie et accessibilité, s’impose.  La prévention incendie a pour objet la maîtrise des mesures visant à limiter les risques d’éclosion et […] Lire la suite

Qu’est qu’un ERP et comment maîtriser les règles de sécurité incendie et d’accessibilité d’un ERP ?
Sécurité incendie
Qu’est qu’un ERP et comment maîtriser les règles de sécurité incendie et d’accessibilité d’un ERP ?

Les ERP, Etablissements Recevant du Public, sont légalement régis par des règles de sécurité et d’accessibilité contraignantes pour leurs propriétaires et leurs exploitants, mais qui ont pour but de permettre à tous de les fréquenter dans des conditions de sécurité optimales vis-à-vis des risques d’incendie et de panique. Découvrez les grands principes à connaître pour […] Lire la suite

Quelles sont les normes d’accessibilité aux personnes handicapées ?
Sécurité incendie
Quelles sont les normes d’accessibilité aux personnes handicapées ?

Depuis la mise en place de la Loi Handicap du 11 février 2005, les entreprises ont l’obligation de respecter des conditions d’accessibilité pour toutes les personnes handicapées. Cela suppose des contraintes dans la construction actuelle des locaux, mais aussi des mises aux normes des locaux construits avant 2007.  Découvrez l’essentiel à savoir sur les normes […] Lire la suite

Quels types d’établissements sont concernés par la règlementation incendie ?
Sécurité incendie
Quels types d’établissements sont concernés par la règlementation incendie ?

Qu’est-ce qu’un ERP et quels sont les différents types d’ERP ? Lorsque l’on évoque les problématiques de conformité à la réglementation incendie et accessibilité, il est fréquent de l’associer aux établissements recevant du public, autrement dit aux ERP. Commençons donc par évoquer ces fameux ERP.  La notion d’ERP recouvre tous les établissements amenés à recevoir […] Lire la suite